25 fév

Inutile de retenir l’estimation la plus haute à Saint-Lary-Soulan

AdobeStock_156843134

Les vendeurs ont souvent tendance à retenir l’agence immobilière qui leur promet, avec une estimation, la vente la plus juteuse à Saint-Lary-Soulan. On ne peut pas les blâmer, mais est-ce vraiment un bon calcul ? Vous avez un bien à vendre ? Vous avez fait faire une estimation ? L’une d’entre elles est particulièrement alléchante ? Attention : afficher un prix élevé dans une annonce immobilière c’est forcément ne pas respecter les prix du marché, donc la vraie valeur de son bien immobilier. Afficher un prix élevé, c’est aussi se couper forcément d’une partie des acquéreurs qui auraient pu être intéressés par votre logement et qui sont découragés ! Vous voulez vendre votre appartement à Saint-Lary-Soulan ? Commencez par surfer sur les portails d’annonces immobilières et comparez les offres. Faites-vous votre propre idée des prix et du marché. Vous saurez ainsi ensuite quelle estimation et quelle agence privilégier ! Un conseil : ne vous laisser par berner.

Enfin, si vous voulez vendre votre logement au prix que vous avez déterminé, faites en sorte qu’il soit présenté sous son meilleur jour possible ! Pour vendre vite et bien (ce qui signifie vendre au prix et non pas proposer un prix irrationnel), il faut créer le coup de cœur. Plus un logement reste en vente, à la vue de tous sur les portails d’annonces et plus il se vend mal. En effet, lorsqu’un bien immobilier ne trouve pas preneur, les acheteurs s’en aperçoivent et négocient !

Pour créer le coup de cœur, désencombrez l’espace afin de mettre en valeur les volumes, réparez ce qui est cassé, décorez avec goût votre logement, ajoutez quelques touches de charme, comme des bougies, des sels de bain, une tasse de thé… Faites en sorte qu’il se dégage une ambiance dans votre logement, suscitez des émotions. C’est de cette façon que vous toucherez le cœur des acheteurs !

Et que fait un acquéreur lorsqu’il est séduit, conquis, sous le charme… ? Il fait une offre. Et pas trois semaines après la visite. Non, car il ne veut pas que le bien lui passe sous le nez. Fébrile, empressé, il se décide vite. Il achète donc souvent au prix !

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée