28 jan

Quel est le moral de votre agence immobilière à Saint-Lary-Soulan ?

AdobeStock_97296357

Après une année immobilière exceptionnelle en 2017, dans quel état d’esprit sont les professionnels de votre agence immobilière à Saint-Lary-Soulan en ce début d’année ? Bonne nouvelle : d’après la 10e édition du baromètre Crédit Foncier / CSA sur le moral des professionnels de l’immobilier, celui-ci reste très élevé même si certains indicateurs accusent une légère érosion.

En effet, le moral des professionnels de l’immobilier se maintient à un niveau très élevé (80 % d’optimistes) depuis un an et demi. Toutefois, certains indicateurs se dégradent. Ainsi, la proportion de ceux qui pensent que le marché s’est détérioré au cours des derniers mois progresse, évoluant de 11 % en avril 2017 à 16 % aujourd’hui. De la même manière, la proportion des professionnels qui anticipent une hausse des opérations diminue, évoluant, pour le neuf, de 40 % en septembre 2017 à 33% aujourd’hui et pour l’ancien de 35 % à 30 %.

Bilan des quatre derniers mois (septembre à décembre 2017)
Selon le baromètre Crédit Foncier / CSA, quatre professionnels sur cinq (82 %) considèrent que le marché du logement s’est amélioré ou stabilisé au cours des quatre derniers mois. Toutefois, la proportion des professionnels considérant que le marché s’est détérioré tend à progresser, s’établissant désormais à 16 % contre 11 % en avril 2017.

4 professionnels sur 5, optimistes pour les 12 prochains mois, score stable depuis un an et demi
80 % des professionnels sont optimistes pour le marché immobilier résidentiel pour 2018 ; ce score a fortement progressé entre janvier 2015 (35 %) et septembre 2016 (78 %) pour ensuite se stabiliser à un niveau élevé. C’est dans les régions sud-ouest et nord-ouest que les proportions sont les plus élevées avec respectivement 89 % et 84 %. L’optimisme des professionnels repose principalement sur le niveau bas des taux d’intérêt et le dynamisme du marché. A contrario, le pessimisme est nourri par les incertitudes liées au contexte économique (73 % des répondants) et aux évolutions de la politique du logement (68%).

O.D. / Bazikpress © goodluz

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée